ê 01 40 04 98 06 ë Route de la Ceinture du Lac Daumesnil, 75012 Paris

Vénérable Lama Gyourmé

Lama Gyourmé est un maître authentique qui enseigne le bouddhisme tibétain en France depuis 1974, date à laquelle ses maîtres, Kalou Rinpoché et le XVIème Karmapa, lui ont confié cette mission.

Né au Bhoutan en 1948, il sera confié au monastère à l’âge de 9 ans. Il y recevra les enseignements bouddhistes complétés par un solide apprentissage des arts traditionnels dont le chant.

Il avait à peine dix ans lors de sa première rencontre avec Kalou Rinpoché.

Celui-ci, grand maître spirituel de l’école Kagyu fut sollicité par les premiers occidentaux venus étudier et pratiquer le bouddhisme tibétain en Inde auprès de lui vers la fin des années soixante afin qu’il vienne transmettre sa connaissance en occident. Il accéda à leur requête et par la suite, il délégua plusieurs de ses Lamas au Canada et dans plusieurs pays d’Europe. Pour Paris, il missionna Lama Gyourmé.

Plusieurs appartements verront passer les premiers disciples puis Kalou Rinpoché et Lama Gyourmé construiront Kagyu Dzong, premier temple tibétain à Paris qui sera inauguré en 1985.
Pour transmettre au mieux le bouddhisme, le lieu doit être adapté afin de recevoir ceux qui veulent étudier cette philosophie et accueillir les visiteurs. L’architecture du temple tibétain en elle-même est hautement symbolique et fait ainsi de ce lieu du bois de Vincennes, un endroit privilégié pour prier et se recueillir. Du fait même de son architecture, ce temple est aussi un lieu de préservation de la culture tibétaine.

Outre des grands enseignants bouddhistes, des personnalités royales, une reine, des princes et princesses et des artistes ont franchi le seuil du portail.

Antérieurement à la construction du Temple de Kagyu Dzong, l’institut Vajradhara Ling sera créé en 1981, dans un domaine situé près de Lisieux en Normandie. Lama Gyourmé y construira un stupa, monument symbolisant l’Eveil du Bouddha. Ce temple entièrement décoré de fresques sur les murs et le plafond sera dédié à la prompte renaissance du XVIème Karmapa et à la Paix dans le monde.

Une propriété située à 60 km de Vajradhara Ling deviendra, le centre de retraites de Kagyu Dzong et de Vajradhara Ling, Mahamoudra Ling.

En 2011, ce sera au tour de Drayang Ling de voir le jour. Ce centre est situé en Espagne, tout près de Barcelone.

Lama Gyourmé enseigne et transmet le bouddhisme afin de remplir la mission que ses maîtres lui ont confiée et afin d’aider les occidentaux, en quête d’un sens profond à donner à leur vie et du chemin menant à la Paix intérieure. Lama Gyourmé accomplira une réelle œuvre de « bâtisseur » avec toujours le même objectif : offrir à tous le lieu le plus propice à l’étude, la réflexion et la méditation.

Pour aller encore plus loin et toucher ainsi le plus grand nombre, il osera allier la musique moderne aux chants sacrés tibétains ; c’est alors la remarquable rencontre avec Jean-Philippe Rykiel : ils seront Disque d’or en Espagne et plusieurs CD verront le jour. Des concerts seront donnés à Paris, dans de nombreuses villes de province et dans le monde entier.

Le dernier en date, « Chants pour la Paix » est sorti en CD et en version collector. Il est disponible dans la grande distribution (Fnac, Leclerc Culture, Cultura). Les bénéfices de ce CD sont versés directement pour la construction du Temple pour la Paix.

Le Temple pour la Paix, d’architecture purement tibétaine et dans la continuité qui caractérise le parcours de Lama Gyourmé, s’inscrit dans une dynamique de développement et d’épanouissement. Des séminaires bouddhistes, des méditations, des rencontres inter-religieuses y seront organisés. Ce temple a également pour vocation d’offrir un vaste espace de rencontres culturelles, artistiques et scientifiques.

Vénérable Lama Gyourmé - Agenda
ï