Vénérable Khenpo Deunyeu

Khenpo Lodreu Deunyeu Rinpoché, le principal héritier spirituel de Bokar Rimpoché et l’abbé de son monastère en Inde, effectuera une tournée d’enseignements en Europe du 25 septembre au 5 novembre 2013. Parmi les thèmes qu’il abordera, il transmettra notamment des instructions sur la méditation et le Mahamoudra. Entre autres initiations, il conférera plus particulièrement celle de Tara, à laquelle il a récemment consacré un ouvrage très complet (les Splendeurs de Tara, éd. Claire Lumière).

Aperçu biographique

Khenpo Lodreu Deunyeu Rinpoché est né en 1943 au Tibet occidental, dans le district de Ngari. Très jeune, il entra au monastère de Bokar où il fit bientôt office de serviteur de Bokar Tulkou Rinpoché, de trois ans son aîné, dont il restera, n’étant presque jamais séparé de lui, le disciple et l’ami très proche jusqu’au décès de ce dernier en 2004.

En 1959, quand le Tibet fut envahi par l’armée chinoise, il s’enfuit en Inde en compagnie de Bokar Rimpoché afin d’y trouver asile. De 1966 à 1974, il acheva sa formation supérieure à Bénarès en suivant les cours de l’Université Tibétaine d’Études Bouddhistes où, chaque année, il se classa dans les tout premiers de sa promotion. En 1976, en présence de Sa Sainteté le XVIe Karmapa et d’éminents érudits, il reçut le titre de khèmpo, l’équivalent d’un doctorat en bouddhisme.

Dans la proximité de Kalou Rinpoché et de Bokar Rinpoché, Khenpo Rinpoché sut ajouter à son érudition les qualités d’un grand pratiquant. Les représentants de toutes les écoles bouddhistes le tiennent désormais en haute estime non seulement pour ses connaissances, mais aussi pour sa réalisation et son observance parfaite de la discipline monastique.

Khenpo Rinpoché est à l’heure actuelle l’abbé du monastère de Bokar Ngédeun Cheukhor Ling, près de Darjeeling, dont il assume l’entière responsabilité depuis le décès de Bokar Rinpoché, veillant avec la sollicitude d’une mère sur la progression et le bien-être des moines, les guidant sur le chemin de l’étude, et sur celui de la pratique dans les deux centres de retraite attenants au monastère. Chaque automne, il dirige également, à l’intention des disciples occidentaux, un séminaire de méditation, poursuivant ainsi la tradition établie en 1992 par Bokar Rinpoché.


J