Les enseignements du Bouddha

“ Il y a deux mille cinq cents ans, grâce à l’expérience de la méditation, Bouddha Sakyamuni pénétra l’essence de l’esprit. Par la contemplation directe, il réalisa sa nature profonde et parvint ainsi à « l’éveil ». Ce fut son expérience capitale. Ayant ainsi découvert la réalité de ce que nous sommes, il énonça son enseignement et proposa un cheminement pour accéder à l’expérience qu’il avait réalisée. Cet enseignement s’appelle le « dharma du bouddha », l’enseignement du bouddha. C’est une connaissance expérimentale qui nous apprend à reconnaître notre nature fondamentale et libère de l’asservissement aux illusions, aux passions et aux pensées. Elle permet de découvrir le vrai bonheur, durant la vie, au moment de la mort et dans les existences ultérieures, jusqu’à l’ultime éveil spirituel qu’est l’état de bouddha. Elle développe sagesse et compassion universelle. ”

 

Les divisions de l’enseignement du Bouddha, également appelées « véhicules », sont traditionnellement au nombre de trois :

  • Petit Véhicule (Hinayana)
  • Grand Véhicule (Mahayana)
  • Véhicule du Vajra (Vajrayana)

 

Mais il est également d’usage, chez les maîtres tibétains, de scinder le Hinayana en deux courants : le Véhicule des Auditeurs (Shravakayana) et celui des Bouddhas Solitaires (Pratyékabouddhayana).

 

Par ailleurs, alors que l’aboutissement spirituel du Hinayana demeure en retrait de celui du Mahayana, ceux du Vajrayana et du Mahayana sont identiques. Seules s’y distinguent les méthodes permettant au méditant de l’atteindre. Pour les raisons qui précèdent, une autre présentation possible des trois sentiers enseignés par le Bouddha est : le Véhicule des Auditeurs, le Véhicule des Bouddhas Solitaires et le Véhicule des Bodhisattvas (Mahayana + Vajrayana).

Les commentaires sont fermés